?>
Publicités

JE PENSE À TOI / Explorations cosmiques

Réalisation : Nicolas Lévesque

 

Nicolas-Le╠üvesqueJe pèse sur play.

 

Je comprends que le réalisateur a demandé à des gens s’il pouvait les filmer alors qu’ils écoutent la chanson pour une première fois, une paire d’écouteurs comme un vaisseau spatial pour une envolée dans l’univers du Cosmos.
Je pèse sur pause. Je vais chercher mes écouteurs.
Je remets la vidéo au début.
Je me place dans la même posture d’écoute qu’eux mais sans la caméra de Nicolas Lévesque posée sur moi.
Je pèse à nouveau sur play.
J’écoute.
Comme cet homme qui starte sa chainsaw.
Comme cette jeune femme qui fait boire l’enfant.
La vieille dame qui tisse.
Les amies-jumelles.
L’arpenteur.
Le scientifique.
La conductrice de bus scolaire et tous les autres. Ils sont vingt.
J’écoute.
Vingt intimités avec pour fil conducteur cette double intimité croquée dans des quotidiens qui s’entrecroisent sur un air de seul ensemble.

 

« Je pense à toi je pense aux autres aussi qui sont tombés
Je pense à toi aux amis qui ont déboulé… »

 

Mon regard plonge dans l’authenticité de ces soubresauts du corps, têtes qui se relèvent, qui se détournent au refrain de cette écoute intime. Regards tristes ou heureux. Rien ici n’est joué, tout se passe dans l’instant présent, l’ici et le maintenant d’une première écoute de l’œuvre magistrale du Cosmos.

 

Sur un air commun, dans le quotidien des vies qui défilent, la caméra va à la rencontre des vies et de l’univers de l’instant présent des actants. Comme une intrusion, une brèche intime puisque…

 

« Tu ouvres la porte aux étrangers
ç’ta cause de ça qu’on s’est connus
si tu l’avais gardée fermée
j’aurais jamais connu la rue… »

 

Alors qu’ici on se raccroche aux univers des autres pour voir défiler par petits clips ce qui construit leur quotidien, les astres s’alignent et s’entrecroisent au fil d’un air commun. C’est inévitable. On se met à pense à l’Autre. À celui à qui l’on passerait, à notre tour, une paire d’écouteurs pour partager cette intimité que Lévesque capte avec brio, sans dire à quel moment la caméra tourne pour nous présenter ce que seule une caméra peut nous donner quand nous ne savons pas que nous sommes filmés. Une action où la mise à vue des réactions est entièrement naturelle, à la recherche de ce punctum de tous les instants.

 

Moi aussi, je pense à toi.

Dernières vidéos

Commenter

You must be logged in to post a comment.

Nos partenaires