?>
Publicités

Appel de Textes – Zone Occupée #16

Zone Occupée #16 – Palimpseste.

Date de tombée pour les propositions de textes et oeuvres:

Vendredi 5 octobre 2018. 

Partant de l’ancienne technique de palimpseste qui consistait à réutiliser le parchemin d’un manuscrit après en avoir fait disparaître les inscriptions, nous invitons les collaborateurs à explorer les principes autour du refait, du caché, de la reprise, de l’effacement, de la réutilisation, de la remise à neuf, du nouveau sur l’ancien. Ce sont les couches successives qui s’accumulent tout en faisant disparaître momentanément les précédentes qui attirent notre attention. Tout comme l’archéologue qui détruit peu à peu son site archéologique afin d’en extraire les informations, c’est aussi la destruction et la reconstruction qui seront au cœur des réflexions proposées. Nous invitons aussi les auteurs à aborder la notion de couche et de sédimentation d’une œuvre. Notre équipe de rédaction travaille actuellement à l’élaboration de la thématique en s’inspirant des travaux du critique et théoricien français de la littérature, Gérard Genette, et de l’une de ses œuvres majeures, Palimpsestes, parue aux éditions du Seuil. L’idée de la note ou de la trace laissées par le correcteur ou le traducteur fait aussi image dans un tel contexte de réflexion.

Pouvons-nous parler de texte, paratexte ou de prétexte?

Du côté des arts visuels nous portons notre regard sur des pratiques comme celle de l’artiste français Pierre Courtin et son installation, Collection 10m2. La collection de l’artiste est faite de dons et d’échanges issus de multiples rencontres et de liens d’amitié tissés avec des artistes de tous horizons. Pierre Courtin procède en collecteur, n’hésitant pas à ramasser des fragments laissés après une exposition, ou encore à faire les poubelles des lieux d’art contemporain. « Elle compte également de nombreuses œuvres trouvées, récupérées, accaparées par le collectionneur, ainsi que bon nombre d’objets fragmentaires, rebuts, déchets que le geste d’accueillir dans une collection déplace vers l’œuvre ».

Il est facile de constater que ce thème est riche et prometteur pour l’avancement de la réflexion et des pratiques. Au-delà des couches du réel existent des interstices à combler. Ce sont ces interstices que nous espérons explorer avec les praticiens et des théoriciens du milieu des arts actuels, tout en stimulant les penseurs des autres champs d’expertises avec lesquels nous collaborons habituellement comme la sociologie, la sémiologie, la philosophie, l’anthropologie et surtout l’archéologie.

SOUMISSIONS

Les textes proposés (entre 750 et 2 000 mots) peuvent être envoyés en format lettre US (.doc, .docx ou .rtf) à [email protected] . SVP inclure, à même le texte, une courte notice biographique, ainsi que son adresse courriel et postale complète. Les propositions non afférentes aux dossiers (critiques, essais et analyses sur différents sujets en art actuel) sont aussi les bienvenues. Un accusé de réception sera envoyé dans les jours suivant. Si vous ne l’avez pas reçu, nous vous invitons à communiquer avec nous pour vérifier la bonne réception de votre texte.

 

 

Crédit image en couverture: Charles Leval – Palimpseste – 2014.

Commenter

You must be logged in to post a comment.

Nos partenaires